Voyager en avion avec un diabète de type 1

Date
Partager

L’heure du grand départ a sonné ! Direction l’aéroport pour votre destination de rêve. Préparation des bagages, passage de la douane… Voici la check-list pour prendre l’avion en toute tranquillité avec un diabète de type 1.

Transporter son insuline et autres médicaments en avion

Un conseil pratique : mettez une partie de vos médicaments en soute et l’autre, dans votre bagage à main. En cas de perte d’un de vos bagages, vous disposerez ainsi d’une réserve. A noter que l’insuline peut être transportée en soute dans l’avion : la température n’y descend pas sous les 8°C. Par ailleurs, le transport de l’ensemble de votre matériel est autorisé en cabine. 

Prenez toujours plus de médicaments que nécessaire afin de parer à toute éventualité !

Dans le bagage à main, prévoyez :

  • une ordonnance détaillant le matériel médical que vous transportez. A noter qu’il n’est pas nécessaire de faire traduire l’ordonnance. 
  • de l’insuline à action prolongée et rapide (conservée dans une pochette isotherme)
  • deux lecteurs de glycémie (au cas où le premier tombe en panne) ainsi que les chargeurs ou piles, et des bandelettes 
  • des aiguilles, seringues ou stylos à insuline
  • des bas ou chaussettes de contention
  • des encas riches en glucides (prévoyez des réserves en cas d’imprévu)

Un certificat spécifique n’est pas nécessaire, mais vous pouvez demander à votre médecin une attestation témoignant de votre diabète de type 1. Les ordonnances, elles, sont indispensables. 

Altitude et pompe à insuline : prudence ! 

Certaines études ont montré que la réduction de la pression atmosphérique pouvait être responsable de la formation de bulles dans les pompes à insuline, et de délivrances d’insuline non souhaitées – ce qui augmente le risque d’hypoglycémie en vol, en particulier pendant le décollage. 

Voici les recommandations des chercheurs : ne mettez que 1,5 mL d’insuline dans la cartouche et déconnectez la pompe avant le décollage. En vol, retirez la cartouche de la pompe et enlevez les bulles d’air avant de reconnecter. Après l’atterrissage, déconnectez la pompe et réamorcez la ligne avec deux unités.

Passer les contrôles à l’aéroport

Côté horaires, prévoyez large : le passage de la douane et des contrôles de sécurité peut s’avérer plus long, du fait de la spécificité du matériel que vous transportez.

Lors du contrôle de sécurité, il faudra présenter aux agents votre ordonnance ainsi que tous les médicaments liquides. 

Si vous portez une pompe à insuline ou un capteur de glycémie, il est recommandé de disposer d’un certificat médical attestant de votre diabète de type 1. Il est déconseillé de passer au travers d’un scanner ou d’une machine à rayons X avec de tels dispositifs. Afin de passer les contrôles de sécurité, deux solutions s’offrent donc à vous :

  • retirer votre pompe à insuline et/ou votre capteur avant le contrôle, puis le remettre en salle d’embarquement
  • notifier les agents que vous portez ces dispositifs et opter pour un détecteur de métal simple ou une palpation (à votre demande, celle-ci pourra être effectuée à l’écart dans un local prévu à cet effet). 

Paré au décollage !

Un trajet en avion est éprouvant pour le corps : crampes, ralentissement de la circulation sanguine, déshydratation et sommeil de mauvaise qualité peuvent induire un stress et une augmentation de la glycémie.

Voici quelques conseils pour voler sereinement :

  • préférez un siège côté couloir pour faciliter vos déplacements
  • buvez beaucoup d’eau pour rester hydraté·e
  • levez-vous toutes les heures pour marcher dans les allées
  • étirez-vous régulièrement

Bon vol !

Sources : 

  • Assurance Maladie 
  • Fédération Française des Diabétiques 
  • Direction Générale de l’Aviation Civile 
  • Changes in Altitude Cause Unintended Insulin Delivery From Insulin Pumps Mechanisms and implications, Bruce R. King & al. Diabetes Care 2011
  • Bubble formation occurs in insulin pumps in response to changes in ambient temperature and atmospheric pressure but not as a result of vibration, E Lopez & al., BMJ Open Diabetes, 2012

Sur le même thème

Nous vous recommandons