Alexia ne laisse pas le diabète de type 1 changer sa vie

Date
Partager

Alexia, alias « j’ai un diabète de type 1, et alors ? » a été diagnostiquée à l’âge de 6 ans. Depuis, elle vit sa vie sans laisser son DT1 la bloquer, et elle veut donner l’exemple à d’autres personnes DT1.

En quelques phrases, peux-tu te présenter et préciser ton·tes activité·s au sein de la communauté DT1 ?

Je m’appelle Alexia, j’ai 33 ans et j’habite dans le Var. DT1 depuis l’âge de 6 ans, mes parents m’ont de suite fait comprendre que ce diabète de type 1 ne changerait rien à ma vie et quelle serait remplie et belle. Ce credo m’a toujours suivi et c’est ce que je souhaite et essaie de montrer à la communauté. 

Qu’est-ce qui t’a encouragée à t’engager auprès des patients ? Et, qu’est-ce qui te motive encore aujourd’hui ?

Ce qui m’a motivé et motive toujours, c’est toutes ces belles rencontres que je fais grâce à ces réseaux. Et quand on me dit “ça me rassure pour la suite”, ou quand les personnes DT1 ainsi que leurs proches, se rendent compte qu’effectivement il y a la maladie, mais ça ne les empêchera pas de vivre pleinement leur vie.

UNE chose que tu aurais aimé qu’on te dise lorsque tu as été diagnostiquée ? Ou que tu aurais aimé qu’on te dise quand tu étais plus jeunes ?

Comme j’étais petite lors de mon diagnostic, mes parents m’ont de suite rassurée, et bien qu’ils m’aient beaucoup surveillée, ils ne m’ont jamais considérée comme malade, et nous avons eu une confiance mutuelle. Ce qui fait que j’ai toujours “bien” vécu mon DT1. Mais si je devais vraiment trouver une chose alors, alors ça serait “Continue le sport, car le DT1 et le sport sont hyper compatibles” 🙂 

UNE phrase que tu aimerais ne plus jamais entendre à propos du diabète ?

J’aimerai beaucoup ne plus entendre “Mais !! Tu peux manger ça toi ???” 

Si votre diabète était une personne et que vous pouviez lui parler une fois dans votre vie, qu’est-ce que vous aimeriez lui dire ?

Si mon diabète était une personne, spontanément je dirai mon père (il n’est plus là) et je lui dirai “ T’as vu comme je vis bien !! Tu ne m’as pas empêché de faire ce que je voulais !! Et je vais continuer”. Tout comme lui même me l’avait expliqué. Et parce oui, mon diabète ne m’a pas empêché de faire ce que je souhaitais. 

Ton·tes resucrage·s préféré·s quand tu es en hypo ?

Mes re-sucrages préférés, tout se qui se boit et qui re-sucre, j’ai toujours sur moi une toute petite bouteille d’Oasis, à la maison des canettes (15cl) d’Ice Tea et la Grenadine à côté du lit pour la nuit.

Votre snack “low carb” (pauvre en glucides) favori ?

Le “low carb” que j’adoooooore: le fromage et la charcuterie… Et ça va très bien ensemble 🙂 🙂

Ton plat (plein de glucides) favori ?

Mon plat préféré, plein de glucides, les sushis !! Si petit mais si costaud en glucides 😉

Le burn out du diabète : Qu’en penses-tu ? Ton expérience personnelle ? Quels sont tes conseils pour y faire face ?

Le burn out du diabète est tout aussi important que n’importe quel burn out. Je n’en pas connu de réel, mais plutôt des ras le bol. Du coup ce que je propose comme conseils, c’est de trouver un lâcher prise, un échappatoire pour se vider l’esprit. Et surtout ne pas s’isoler, parler et si vous le pouvez à d’autres DT1, des Diabuddies dans notre jargon.

Si ton diabète était une chanson, quelle serait-elle ?

Si mon Diabète était une chanson, elle serait Hakuna Matata du Roi Lion. Car quoiqu’il arrive, il ne faut pas baisser les bras et il y a très souvent une solution toute proche.

BONUS : Une question que tu aimerais qu’on te pose ? 🙂 Ta réponse ?

Comment te vois-tu dans 10 ans ? Toujours mariée, avec 2 enfants, un boulot dans lequel je m’éclate et avec ou sans diabète de Type 1 😉

Pays : France

Profils réseaux sociaux :

jaiundiabete

jaiundiabetedetype1etalors

Sur le même thème

Nous vous recommandons