Communauté DT1 : Gisèle « est la Belle et le Diabète »

Date
Partager

Lorsque que Gisèle a lancé son blog sur le diabète de type 1, on ne trouvait pas beaucoup de ressources sur le sujet sur internet. Aujourd’hui, les pages comme la sienne se font plus nombreuses, mais elle reste une source d’inspiration pour beaucoup de DT1 francophones.

En quelques phrases, peux-tu te présenter et préciser ton activité au sein de la communauté DT1 ? 

Je suis Gisèle, j’ai 27 ans, 21 ans de Diabète, et je tiens le blog La Belle & le Diabète. Je suis quelqu’un de passionnée, qui use souvent de l’humour, et je profite de mes compétences en graphisme pour illustrer notre quotidien de DT1 et instruire les français·e·s sur le diabète de type 1. J’aime aussi motiver les autres à oser faire du sport à la hauteur de leurs envies et apprendre de leur diabète pour que cela ne les limite pas. J’ai moi-même encore à apprendre et je trouve ça bien qu’on se motive tous les un·e·s les autres. 

Qu’est-ce qui t’a encouragée à t’engager auprès des patients ? Et, qu’est-ce qui te motive encore aujourd’hui ?

Mon blog a commencé pour instruire les français·e·s sur la différence entre le type 1 et le type 2. C’est mon cheval de guerre. Puis j’ai vite compris qu’il y avait un réel besoin de partage, de soutien et parfois de relativiser entre nous. Ma page Facebook est alors devenu un lieu de partage et de rire. C’était il y a plusieurs années, aujourd’hui on trouve une multitude de blogs dans le genre, et sur les réseaux. Mais quand j’ai commencé, j’ai senti qu’il y avait un vide sur la toile. Aujourd’hui je continue parce que cela me fait du bien, et celles·eux qui continuent à me suivre doivent bien me trouver quelque chose pour rester… alors pourquoi arrêter ? 😉 

UNE chose que tu aurais aimé qu’on te dise lorsque tu as été diagnostiquée ? Ou que tu aurais aimé qu’on te dise quand tu étais plus jeune ? 

Aucune, mais j’aurais aimé qu’on s’occupe mieux de ma mère parce qu’elle a peu été accompagnée et a beaucoup souffert. Elle a dû me rassurer et me donner les outils et armes nécessaires pour que je vive heureuse et bien, alors que personne n’était réellement là pour elle… (ouai elle est badass)

UNE phrase que tu aimerais ne plus jamais entendre à propos du diabète ? 

Que c’est causé par le sucre. Mais pour ça il faudrait qu’on change de nom parce que je ne vois pas comment ça peut changer alors même que les médias et parfois carrément la FFD (Fédération Française de Diabétiques) cultivent l’ambiguïté entre type 1 et 2… Sans ce changement de wording, on est que 10% des diabétiques, le combat est déjà perdu je pense. Surtout qu’à part celles·ceux qui sont concerné·e·s de près ou de loin, ça indiffère le reste du monde.

Si ton diabète était une personne et que tu pouvais lui parler une fois dans ta vie, qu’est-ce que tu aimerais lui dire ? 

“Mec… je ne sais pas ce qu’on t’as fait avant moi hein, mais tu pourrais être un peu moins hostile, on vit ensemble quand même !”

Ton resucrage préféré quand tu es en hypo ? 

Le plus efficace : bouteille de sirop. Je n’ai pas le luxe de me demander ce que je préfère.

Ton snack “low carb” (pauvre en glucides) favori ? 

Ah. Ah. Ah. Quelle drôle de question… Vous ne vous attendez quand même pas à ce que je vous dise que quand je craque à 16h je me fais des poireaux vapeur à la vinaigrette ? Soyons sérieux. Il n’y a rien de tel dans ma vie.

Ton plat (plein de glucides 😉 ) favori ? 

J’aime beaucoup la cuisine japonaise et les Poke Bowls. Mais avec du riz sucré, je ne peux pas espérer réguler mon diabète avant 6h… Car je fais de l’insulino-résistance. Si on part sur le repas du midi par exemple, je mets 3h à ce que mon insuline fasse effet. (je suis sous multi injections) Ça réduit mes chances d’avoir un bel après-midi, même si les sushis ne semblent pas être à première vue le plus glucidiques des menus. 

Le burn out du diabète : ça te dit quelque chose ? Une expérience personnelle à partager ? Et si oui, quels sont tes conseils pour y faire face ? 

Le problème c’est la charge mentale des personnes qui vivent avec un diabète. Des fois clairement quand on a l’impression de se battre pour notre équilibre, et faire des sacrifices en plus, et que rien ne s’améliore, il y a de quoi vriller. Je n’ai pas de solution. Mais on finit toujours par se relever parce qu’il s’agit bien de notre VIE, de notre santé, on ne parle pas d’un boulot qu’on peut quitter le temps de se retaper mentalement. Chaque heure durant laquelle on baisse les bras compte et aura un impact sur notre vie future… Donc fatalement, on se recharge comme on peut (amour, yoga, psy etc.) et on se relève. J’ai beaucoup de respect pour les autres DT1, parce qu’on y a tous droit, et la plupart ne laissent rien paraître.

Si ton diabète était une chanson, ce serait laquelle ?

Si on remplace Life par Hyper, vous avez un bel aperçu de ma vie ah ah ah

UNE question que tu aimerais qu’on te pose ? 🙂 Et ta réponse ?

Désolée, toute mon énergie est passée dans le choix de la musique. <3

Pays : France

Blog : La Belle & le Diabète

Profils réseaux sociaux :

@labelleetlediabete

La Belle & le Diabète

Sur le même thème

Nous vous recommandons