Lea parle du lien entre diabète de type 1 et santé mentale

Date
Partager

Lea, plus connue sous le nom d’insulea.de, a été diagnostiquée avec un diabète de type 1 en 2011, lorsqu’elle était lycéenne (elle a aujourd’hui 25 ans). Après avoir souffert de troubles de l’anxiété et de dépression, son combat pour aller mieux a été long… Forte de son expérience, elle a décidé de s’engager auprès des personnes qui, comme elle, vivent avec un diabète et souffrent de troubles de la santé mentale. Un témoignage riche d’enseignements ! 

En quelques phrases, pouvez-vous vous présenter et préciser votre activité au sein de la communauté DT1 ? 

Certaines personnes disent que je suis une “blogueuse”, d’autres une “influenceuse”… Je préfère dire que je suis une ambassadrice, et que mon rôle est d’être la voix des personnes qui vivent avec un diabète. Je gère un blog sur le diabète, je suis très active sur Instagram et j’écris pour un des plus importants magazines allemands en ligne sur le diabète. Récemment, j’ai été élue “jeune leader du diabète” par l’IDF. 

Qu’est-ce qui vous a encouragé à vous engager auprès des personnes avec un diabète ? Et, qu’est-ce qui vous motive encore aujourd’hui ?

J’ai été diagnostiquée lorsque j’étais étudiante, en échange scolaire aux Etats-Unis. Au départ, mon diabète a été mal diagnostiqué et j’ai dû être rapatriée en Allemagne pour me faire soigner. J’ai développé des troubles de l’anxiété et fait une dépression, au point que j’étais trop faible pour prendre ma douche seule… Le chemin pour aller mieux a été long et j’ai dû me battre. Ces expériences ont forgé et façonné la vision que j’ai de la vie. J’ai compris à quel point la vie était précieuse et je me suis promis de ne faire que ce qui me rend heureuse et m’aide, moi et toutes les personnes qui vivent avec un diabète, à grandir. Mon rôle d’ambassadrice est une vocation, j’aimerais que plus personne ne souffre autant que j’ai souffert à l’époque. Je veux encourager, aider et motiver toutes les personnes qui vivent avec un diabète et/ou souffrent de troubles de la santé mentale. Ce qui m’encourage à m’engager encore un peu plus chaque jour, ce sont tous les messages que je reçois quotidiennement qui me disent à quel point mon expérience personnelle les a aidé à faire face à la leur. Je suis heureuse de pouvoir aider les autres, et pour moi, c’est ça qui fait la différence !

UNE chose que vous auriez aimé qu’on vous dise lorsque vous avez été diagnostiqué·e ? Ou que vous auriez aimé qu’on vous dise quand vous étiez plus jeune ? 

Aie confiance ! Tout finira par s’améliorer et se déroulera comme prévu. 

UNE phrase que vous aimeriez ne plus jamais entendre à propos du diabète ? 

Ce qui m’énerve le plus c’est que certaines personnes pensent que le diabète est de mon fait… “Mange sainement, fais de l’exercice et tout ira mieux”. Si seulement il n’y avait que ça, pensez-vous que je n’aurais pas déjà tout tenté pour ne plus avoir de diabète ? 🙄

Si votre diabète était une personne et que vous pouviez lui parler une fois dans votre vie, qu’est-ce que vous aimeriez lui dire ? 

C’est une question difficile ! En réalité, je ne suis pas certaine d’avoir envie de parler à mon diabète. D’un côté, le diabète m’énerve mais de l’autre, il est ma particularité. Même si j’aurai préféré ne pas vivre avec, il fait partie de mon quotidien et il a fait de moi celle que je suis aujourd’hui. 

Votre resucrage préféré quand vous êtes en hypo ? 

Des oursons en gélatine vegans ! 

Votre snack “low carb” (pauvre en glucides) favori ? 

Mes snacks “low carb” préférés sont les noix salées ou les edamame (fèves de soja). Mon plat pauvre en glucides préféré est une salade garnie avec quelque chose de sympa comme… du tofu frit ! 

Votre plat (plein de glucides) favori ? 

Les pâtes ! 🍝

Le burn out du diabète : ça vous dit quelque chose ? Votre expérience personnelle à partager ? Et si oui, quels sont vos conseils pour y faire face ? 

Je comprends tout à fait. Le diabète est parfois tellement épuisant… Particulièrement quand vous faites de votre mieux et que rien ne se passe comme prévu. Nous devons garder en tête que nous ne sommes pas juste des taux de glycémie. Il y aura des mauvais jours et des jours meilleurs, c’est comme ça ! C’est important de trouver un moyen de surmonter ces mauvais jours et de ne pas les laisser prendre le dessus. Pour ma part, les jours où mon diabète n’est pas au top de sa forme, j’essaie de privilégier les repas pauvres en glucides et les activités relaxantes. Mais, chacun doit trouver son équilibre… 

Si votre diabète était une chanson, ce serait laquelle ? 

# BONUS

Selon vous, quels sont les sujets liés au diabète qui devraient être davantage abordés ?

Le diabète et la santé mentale, la sexualité mais aussi la contraception, la grossesse, les sujets liés à la santé des femmes en général et évidemment la santé des minorités sont des thématiques qui devraient être plus abordées. La communication autour du diabète de type 1 devrait inclure des sujets divers et inclusifs. 

Pays : Allemagne 

Blog : http://insulea.de

Profils réseaux sociaux :

  http://www.facebook.com/insulea

 @insulea.de – https://www.instagram.com/insulea.de/

Sur le même thème