Diabète & alimentation : Libby souhaite pour une relation plus saine

Date
Partager

En quelques phrases, peux-tu te présenter et préciser ton activité au sein de la communauté DT1 ? 

J’ai été l’une des premières à créer un compte Instagram dédié au diabète en 2011. C’était ma façon à moi de créer une communauté de personnes qui partagent les mêmes idées, ont envie d’échanger sur le diabète en toute légèreté et de créer une vision positive. Aujourd’hui, nous sommes des centaines de milliers et l’objectif est toujours le même, échanger, rire et sensibiliser au diabète. 

Qu’est-ce qui t’a encouragée à t’engager auprès des patient·e·s ? Et, qu’est-ce qui te motive encore aujourd’hui ?

J’étais terriblement seule ! Je n’avais personne vers qui me tourner lorsque j’étais en hypo, en hyper, lorsque j’avais des difficultés avec mes injections d’insuline ou ma pompe. J’aurais aimé avoir à mes côtés une jeune femme comme moi à qui demander des conseils sur les rencontres, le voyage… Mais, je n’avais nulle part où aller. Alors, je me suis dit que j’allais débuter l’aventure et voir si quelqu’un allait me suivre. C’est ce qui me motive encore aujourd’hui, car pour toutes les personnes qui vivent avec un diabète de type 1, j’aimerais devenir la personne dont j’aurai eu besoin huit ans auparavant ! 

UNE chose que tu aurais aimé qu’on te dise lorsque tu as été diagnostiquée ? Ou que tu aurais aimé qu’on te dise quand tu étais plus jeune ? 

J’aurais aimé être convaincue plus tôt de la nécessité de changer la perception qu’ont les gens autour du diabète et de l’alimentation. Beaucoup de personnes vivant avec un diabète ont du mal avec la nourriture parce qu’elles ont entendu pendant des années “tu ne peux pas manger ci, tu ne peux pas manger ça !”, ce qui, au final, crée un sentiment de privation et de frustration. Au lieu de cela, je crois que c’est important de se dire que la nourriture est notre carburant, elle nous donne de l’énergie et… du plaisir 🙂 Si nous arrivions à ne pas être frustré·e·s par la nourriture et le bien-être, à manger sainement aussi souvent que possible, je suis convaincue que nous nous sentirions beaucoup mieux dans notre corps, et plus encore, dans notre esprit. 

UNE phrase que tu aimerais ne plus jamais entendre à propos du diabète ? 

C’est une question difficile ! Je pense que ce serait toujours en lien avec la nourriture. Je suis très frustrée quand les gens pensent que “je ne peux pas”’ manger ci ou ça ou que je me sentirai mieux si je mangeais plutôt un bonbon sans sucre. Très franchement, je suis convaincue que tou·te·s ceux·celles qui vivent avec un diabète peuvent et devraient suivre l’alimentation que tout le monde devrait avoir : fraîche et saine ! Personne ne doit s’infliger de ne manger que des bonbons sans sucre. Si j’ai envie d’un cookie, je mange un cookie qui vient juste d’être cuisiné et qui sort tout juste du four. Pareil pour une pizza ou des frites ! Si nous prenions tou·te·s un petit peu plus de temps pour regarder la provenance des aliments que nous consommons, la façon dont ils sont préparés, nous ferions des choix qui nous aideraient à vivre mieux et plus longtemps. 

Si ton diabète était une personne et que tu pouvais lui parler une fois dans ta vie, qu’est-ce que tu aimerais lui dire ? 

Je dirais à mon diabète que, bien que nous soyons différents et que les défis que nous relevons ne sont pas les mêmes, je suis ravie d’avoir fait sa connaissance. Je lui dirais qu’il m’a aidé à devenir plus forte, plus résistante, plus compatissante, plus patiente, il m’a aidé à m’aimer davantage, à être plus courageuse, plus gentille. C’est pour toutes ces raisons que je suis heureuse de faire équipe avec lui depuis plus de 15 ans. 

Ton resucrage préféré quand tu es en hypo ? 

Des bonbons haricots, des briques de jus de fruits et quand je ne me sens vraiment pas bien… du glaçage. 

Ton snack “low carb” (pauvre en glucides) favori ? 

Des légumes, des noix et du fromage ! 

Ton plat (plein de glucides 😉 ) favori ? 

Des frites 

Le burn out du diabète : ça te dit quelque chose ? Une expérience personnelle à partager ? Et si oui, quels sont tes conseils pour y faire face ? 

Il y a quelques années, j’ai fait un burn out qui a duré un an. Après une grosse dépression, j’ai été secouée au plus profond… J’ai passé 365 jours à vivre dans un flou total, qui m’a empêché de profiter des choses essentielles. Mais, avec l’amour et le soutien des autres, beaucoup d’aide et un traitement, et en adoptant un chaton (hi hi), j’ai heureusement trouvé le moyen de m’en sortir. Durant cette année, j’ai énormément appris sur moi-même, jusqu’alors je n’avais jamais vécu ne serait-ce qu’une once de burn out. Je pense que le secret pour s’en sortir est de s’introspecter, de se simplifier la vie, d’être très très reconnaissant·e et d’accepter de demander de l’aide quand on en a besoin. 

Si ton diabète était une chanson, ce serait laquelle ? 

Pays: Etats-Unis

Blog: www.ihavethesugars.com

Profil réseaux sociaux :

@ihavethesugars

Sur le même thème

Nous vous recommandons