Ces séries qui parlent du diabète : Grey’s Anatomy, Les Baby-sitters…

Date
Partager

Nous vous avions déjà parlé du diabète au cinéma, et de sa représentation pour le meilleur, et surtout pour le pire. Sur le petit écran aussi, le diabète de type 1 n’est trop souvent qu’un outil de la narration dramatique, ou pour créer des “plot twists” qui compliquent les intrigues.

Le diabète de type 1 dans les séries : on veut du drama ! (ou pas)

Dans A.J. and the Queen, série sortie en 2020, on apprend dès le premier épisode que le colocataire de Ruby Red, le personnage principal, est devenu aveugle des suites d’un AVC, complication de son diabète de type 1. Elle est pas belle la vie des DT1 ?

Dans les séries policières, nombre sont les personnes vivant avec un diabète de type 1 qui se font tuer discrètement par injection excessive dinsuline, comme dans Killing Eve (2018 – aujourd’hui), où des tueuses en série commettent des meurtres en les faisant passer pour des accidents. Attention à vos affaires…

Une autre série ayant donné une place au diabète est Grey’s Anatomy: Station 19 (saison 2, épisode 11 – 2019), le diabète de type 1 sert de complication à une urgence médicale. Alors qu’une femme est au milieu d’une crise d’épilepsie que les pompiers ne parviennent pas à arrêter, sa fille, vivant avec un DT1, fait une crise d’hypoglycémie et s’évanouit.

Un vent de modernité : une place plus centrale du DT1

Malgré tout, le diabète de type 1 est petit à petit évoqué de manière plus centrale et plus précise dans les fictions. 

Dans Grey’s Anatomy: Station 19 toujours, l’adolescente DT1 porte une pompe à insuline à tubulure visible, accrochée à sa ceinture. Voyant ça, les pompiers comprennent les causes de son malaise et mesurent sa glycémie avec piqûre et bandelettes, afin de confirmer qu’il s’agit bien d’une hypoglycémie et qu’ils peuvent lui donner un resucrage.

Dans NCIS (saison 4 épisode 22 – 2007), un personnage DT1 est, non pas la victime, mais le meurtrier cette fois. Le seul témoin de son crime est un homme aveugle, qui dira avoir senti sur la scène du meurtre une odeur fruitée ; référence à l’haleine de pomme de reinette des personnes vivant avec un diabète de type 1 en acidocétose. Un détail auquel il fallait penser !

Dans la série The Affair (saison 4 épisode 5 – 2018) on peut voir le personnage de Vik poser un système flash de mesure du glucose à son père, qui se plaint alors de devoir changer son nouvel appareil de contrôle du diabète toutes les deux semaines. Ce à quoi Vik répond “Tu peux toujours recommencer à te piquer le doigt tous les jours !”

Plus récemment, en juillet 2020, a débuté Baby-Sitters Club (Les Baby-sitters en français). Cette série tirée de romans jeunesse parus entre 1986 et 2000 est centrée sur un groupe de collégiennes. Parmi elles, une adolescente DT1 qui porte une pompe à insuline à tubulure et, en bonne fashionista, elle l’a bien décorée. De quoi inspirer la nouvelle génération d’ados à afficher fièrement leur diabète de type 1 plutôt que le cacher !

Une plus grande représentation du diabète dans Grey’s Anatomy 

La première fois que Grey’s Anatomy évoque le diabète plus longuement, c’est en 2011 (épisode 14 – saison 7), lorsque Richard Weber et Meredith Grey se lancent dans un essai clinique sur le traitement du diabète de type 1. Cette intrigue va durer jusqu’à la fin de la saison et représente l’une des rares fois où le DT1, avec ses causes, ses complications et ses symptômes, est un sujet de longue haleine à la télé.

En 2020 (épisode 17 – saison 16), le diabète de type 1 est de nouveau évoqué, lorsqu’une patiente arrive à l’hôpital suite à un malaise qui l’a fait tomber d’une échelle. Les analyses révèlent que sa perte de connaissance est due à une crise d’hyperglycémie et Meredith, qui devine la situation, réussi à lui faire avouer qu’elle est en difficulté financière et rationne son insuline, puis s’indigne du prix de l’hormone aux Etats-Unis. Fidèle à elle-même, la série prend position sur un sujet politique et d’actualité.

Sur le même thème

Nous vous recommandons