Produits allégés, « light », zéro, sans sucre ajouté… Comment s’y retrouver ?

Date
Partager

Allégés, zéro sucre, sans sucre ajouté…  La plupart des acteurs de l’industrie agroalimentaire proposent des déclinaisons de leurs produits initiaux, que ce soit pour les boissons (sodas, sirops, jus de fruits), biscuits ou encore bonbons. Certaines marques en ont même fait leur argument premier, leur fer de lance.

Que faut-il savoir ? Qu’est-ce qui se cache derrière toutes ces appellations ? Lorsque l’on vit avec un diabète et que l’on veut se faire plaisir sans que la glycémie monte en flèche, il importe d’avoir les bonnes informations sur les quantités et qualités nutritionnelles de ce que l’on consomme.

Produits « allégés » ou « light » : moins de sucre, mais un peu quand même

Les produits dits « allégés » ou communément appelés « produits lights » font l’objet d’une réglementation de l’Union européenne (UE). Pour avoir cette appellation, la teneur en sucres doit être réduite de 30% minimum par rapport à un produit similaire standard.

Pour réduire la quantité de sucre tout en conservant un goût sucré, les industriels privilégient des édulcorants, des sucres de substitution, comme l’aspartame ou l’acésulfame-K. Certains n’apportent pas de calories, d’autres en contiennent mais toujours moins que le sucre blanc. Parfois même, leur pouvoir sucrant est supérieur à celui du sucre blanc.

En termes de glucides, les produits lights avec lesquels nous sommes généralement familier·e·s sont les sodas. Pourtant, il existe tout un tas de produits et de gammes allégé·e·s en sucres, tels que les compotes, biscuits, gâteaux, etc.

A retenir :
Les produits lights contiennent certes moins de glucides que les produits de base, mais il se peut qu’ils contiennent plus de lipides, soit plus de calories et plus de gras. Ce qui signifie une absorption plus lente des sucres par l’organisme.
Pensez à bien lire l’étiquette nutritionnelle avant d’acheter votre produit.

Pour aller plus loin : Comment lire et comprendre une étiquette nutritionnelle ?

Produits « sans sucre ajouté » : du sucre oui, mais naturel !

Un produit « sans sucre ajouté » ne contient aucune denrée alimentaire aux propriétés édulcorantes. Seuls les sucres provenant du produit lui-même sont présents. Ces produits ne contiennent ni supplément de sucre, ni édulcorant.

Si le sucre est naturellement présent dans le produit, la mention « Contient des sucres naturellement présents » est stipulée sur l’étiquette.

Un jus de fruit « sans sucre ajouté » ne contient donc que les sucres naturellement présents dans les fruits ayant servi à l’extraction du jus. A titre d’exemple, la compote est un des produits souvent vendu « sans sucre ajouté ».

Produits « zéro » : le sucre, on n’en veut pas !

Pour pouvoir se targuer d’être « zéro »  ou « sans sucre », ces produits ne doivent pas contenir plus de 0.5 g de sucres pour 100 g ou 100 ml selon la réglementation UE.

Ils ont tout de même un goût sucré, alors info ou intox ? Info : c’est grâce au polyol (dont l’érythritol) !

Ce composé organique est principalement utilisé dans l’industrie alimentaire pour ses propriétés édulcorantes à faible valeur calorique. Il est d’ailleurs très souvent associé à la plante de stévia.

On ne parle dans les produits « sans sucre » que de la ligne de « sucre » sur l’étiquette nutritionnelle (cf. infra). Cela signifie que pour des gâteaux secs par exemple, la farine de blé est bien comptabilisée dans les glucides, mais étant donné qu’aucun sucre n’est ajouté et que le biscuit contient des polyols, la quantité en sucre est nulle.

Pour les sodas ou les bonbons, ce sera exactement la même chose, le polyol donne un goût sucré, sans que des sucres ne soient présents.

Quelles alternatives naturelles au sucre ?

Il existe de très nombreux substituts naturels au sucre blanc qui permettent d’apporter un goût sucré. Certains sont très connus, c’est le cas du miel, du sirop d’agave, d’érable ou du sirop de coco. D’autres, pourtant pas moins efficaces et originaux, le sont moins comme le sirop de riz, le xylitol ou encore le rapadura… Vous avez le temps ? La liste est plutôt longue !

Pour aller plus loin : Sucre et diabète : les alternatives naturelles

Attention : Ils font des efforts mais pas encore de magie 😆 Bien que naturels, ils n’en restent pas moins des sucres, qu’il faut prendre en compte dans le calcul des glucides avant une dose d’insuline !

On espère que cet article vous aura éclairé, et que désormais les appellations « allégés », « light », « zéro » et « sans sucre ajouté » n’auront plus de secrets pour vous.

Sources

Réglementation

  1. https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CONSLEG:2006R1924:20100302:FR:PDF
  2. https://franceintheus.org/IMG/pdf/etiquetage_actualisation_novembre_2015.pdf

Informations et articles

  1. https://www.santemagazine.fr/minceur/regimes-minceur/quest-ce-quun-produit-light-173300#:~:text=D%C3%A9finition%20des%20aliments%20all%C3%A9g%C3%A9s%2C%20%22light%22%20ou%20l%C3%A9gers,-Le%20premier%20produit&text=Aujourd’hui%2C%20la%20l%C3%A9gislation%20fran%C3%A7aise,rapport%20au%20produit%20de%20r%C3%A9f%C3%A9rence
  2. https://www.magazine-avantages.fr/,produits-lights-alleges-et-pauvres-en-calories-nos-allies-minceur,2300100,24622.asp
  3. https://www.cultures-sucre.com/sucre-et-alimentation/light-sans-sucres-allege-quelles-differences/
  4. https://www.economie.gouv.fr/particuliers/etiquette-obligations-alimentaire
  5. https://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/09/23/25432-sept-conseils-pour-decrypter-etiquettes-nutritionnelles

Sur le même thème

Nous vous recommandons