Diabète de type 1 : les régimes qui font parler d’eux

Date
Partager

Low-carb, cétogène ou keto, paléo, végétarien, vegan… Tous ces régimes alimentaires sont de plus en plus plébiscités, y compris par les personnes qui vivent avec un diabète de type 1. En quoi consistent-ils et qu’apportent-ils ? Retour sur ces diètes parfois pas si nouvelles.

Régimes low carb (cétogène, keto, Atkins…) et diabète de type 1

Sous l’appellation « low carb », on trouve tous les régimes qui ont pour principe de limiter, parfois drastiquement, les apports en glucides (féculents, aliments sucrés, fruits, …) en privilégiant les protéines et les graisses.

Les autorités sanitaires conseillent 40 à 55 % des apports caloriques sous forme de glucides, 35 à 40 % sous forme de lipides et 10 à 20 % sous forme de protéines 1. Les régimes low carb, quant à eux préconisent 70 à 80 % de lipides, 20 à 25% de protéines et 5 à 10% de glucides (20 à 50 grammes de glucides par jour). Ces régimes limitent la consommation de glucides afin d’obliger le corps à utiliser les lipides comme source d’énergie. 

Il existe de nombreuses variantes de régime low carb, les deux principales étant:

  • le régime Atkins, qui consiste à limiter drastiquement la consommation de glucides, avant de les réintroduire progressivement ; 
  • le régime keto ou cétogène : ici, on maintient l’absorption de glucides à un niveau tellement bas que le corps entre dans un état dit de « cétose » (production de cétones par le foie pour fournir de l’énergie, en remplacement des glucides).

Les régimes low carb sont généralement suivis pour perdre du poids facilement et rapidement. Chez les personnes vivant avec un diabète de type 1, ils permettraient un meilleur contrôle de la glycémie puisqu’il y a moins de variations (pics glycémiques) liées à l’absorption de glucides.  Pour la même raison on observe une diminution des doses nécessaires d’insuline (bolus repas moins importants). 

Néanmoins, les études sur la question n’en sont qu’à leurs débuts. Si vous souhaitez adopter ce type de régime, le plus prudent est d’en faire part à votre médecin ou à votre diabétologue.

A ne pas confondre : 

Le phénomène de cétose qu’un régime “low carb” cherche à atteindre est différent de l’acidocétose, très dangereuse.

Régimes sans gluten

Dans le cadre de ces régimes, vous supprimez tous les aliments contenant du gluten (à base de blé, mais aussi orge, seigle ou avoine).

Le régime paléolithique ou paléo par exemple, propose de revenir à une façon de se nourrir proche de celle de nos (grands) ancêtres : en résumé cueillette (fruits, baies,  légumes, plantes etc) et chasse (viandes maigres, poissons, œufs).

A retenir : un régime sans gluten est imposé dans le cadre de la maladie coeliaque. Cette maladie auto-immune est celle qui est le plus souvent associée au diabète de type 1.  

Diabète de type 1 et régimes végétariens

Le régime végétarien exclut les protéines animales de l’alimentation. Concrètement, il s’agit de bannir la viande, le poisson et les fruits de mer. 

L’alimentation végétarienne peut convenir aux personnes vivant avec un diabète de type 1 et s’avère même parfois bénéfique. Pour ceux.celles qui vivent avec un diabète, le régime végétarien présente certains bénéfices : 

  • il est riche en fibres alimentaires, lesquelles participent à l’équilibre glycémique et agissent sur la satiété, la réduction du risque de maladie cardiovasculaire…
  • il est basé sur une alimentation faible en graisses saturées, qui contribue à limiter les complications liées au diabète de type 1 telles que le cholestérol, la tension artérielle, le risque de maladie cardiovasculaire…
  • il contribue à atteindre un poids santé qui favorise la sensibilité à l’insuline.

Pour ceux·celles qui adoptent un régime végétarien, il existe des alternatives à la viande riches en protéines telles que les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots secs, etc.), le soja et ses dérivés (tofu, tofu fumé, tofu aux herbes, seitan, tempeh, etc.) et les graines oléagineuses (noix, noisettes, amandes…). 

Attention : les alternatives végétales aux protéines animales peuvent contenir une quantité importante de glucides et conduire à l’hyperglycémie

Il existe plusieurs variantes du régime végétarien. Certaines vont encore plus loin comme le régime végétalien (ou vegan) basé uniquement sur la consommation d’aliments d’origine végétale, excluant les produits laitiers et autres produits d’origine animale comme les oeufs, le miel… D’autres sont des alternatives “hybrides” telle que le flexitarisme, soit la version “light” de l’alimentation végétarienne qui consiste à manger moins de viande, en particulier la viande rouge, et à privilégier le poisson. 

Pour les personnes avec un diabète de type 1, suivre un régime végétarien peut modifier l’équilibre du diabète et notamment les besoins en insuline. En fonction de la glycémie, une adaptation du traitement peut être envisagée. 

Quel que soit le régime que vous choisissez de suivre, il est indispensable d’éviter les carences et les déséquilibres alimentaires. Un·e nutritionniste pourra vous aider à mieux connaître les aliments et leur composition.

Sources : 

1 Programme National Nutrition Santé 

Sur le même thème

Nous vous recommandons