Resucrage d’une hypoglycémie, collations : on mange quoi ?

Date
Partager

« Tu manges du sucre alors que tu es diabétique ?! »

Quelle personne vivant avec un diabète n’a jamais eu à répondre à cette question ? Eh oui, même si l’on vit avec un diabète de type 1, l’organisme a besoin de sucre, surtout lorsqu’une hypoglycémie pointe le bout de son nez, ou tout simplement pour combler une petite faim ! Quelle quantité de sucre ingérer et sous quelle forme en cas d’hypoglycémie ou d’envie d’un petit goûter ? 

Resucrage : qu’est-ce qu’on mange en cas d’hypoglycémie ? 

On considère l’hypoglycémie lorsque le taux de sucre dans le sang est inférieur à 0.70 gramme par litre de sang. Il faut alors ingérer rapidement des glucides pour que la glycémie revienne à l’équilibre (entre 0.80 et 1.80 g/l pour les personnes vivant avec un diabète de type 1). Si certain·e·s ressentent l’hypoglycémie par une perte de concentration, des troubles de la vision, des tremblements, des sueurs, des picotements sur la langue et les lèvres… Certain·e·s en revanche ne ressentent pas les signes de l’hypoglycémie, il est donc nécessaire de mesurer la glycémie régulièrement pour pouvoir l’anticiper autant que possible.

Pour palier une hypo, privilégiez un resucrage avec des sucres rapides dans un premier temps. Généralement, pour que l’hypoglycémie passe, il est recommandé d’ingérer environ 15 grammes de glucides. 

Autre technique : consommer 5 grammes de glucides pour 20 kg de masse corporelle. Par exemple : une personne de 60 kg a besoin de 15 grammes de glucides pour se resucrer et faire passer son hypoglycémie ; mais une personne de 80 kg aura besoin de 20 grammes.

Ce sont des quantités estimatives, faites à partir de moyennes. Elles peuvent varier en fonction des besoins de chacun·e. 

15 grammes de glucides, ça correspond à quoi ? 

  • 3 morceaux de sucre blanc ou de sucre de canne,
  • 15 cl environ de jus de fruits ou de soda,
  • 1 cuillère à soupe de confiture ou de miel, 
  • 5 à 6 bonbons. 

En règle générale, une hypoglycémie passe après 10 à 20 min. 

NB : pour ceux·celles qui portent une pompe à insuline, il est vivement conseillé de diminuer la basale voire d’arrêter le débit d’insuline le temps de l’hypoglycémie. 

En complément des sucres rapides, certaines personnes ont parfois besoin de sucres lents selon l’instant de l’hypoglycémie, leur activité au moment de l’hypo ou tout simplement de leur métabolisme. Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez manger une tranche de pain, des gâteaux secs, des petits beurres, des madeleines ou autres.

Lorsque l’on a besoin de sucres rapides et de sucres lents, certaines barres de céréales sont parfaites pour apporter la dose de glucides nécessaire en quelques bouchées !

Petit conseil : il est préférable d’éviter les aliments riches en lipides (comme le chocolat au lait ou les barres chocolatées) ou riches en fibres (certains fruits) même s’ils sont très sucrés, car la matière grasse et les fibres ralentissent le métabolisme du sucre dans le sang. L’hypo passera alors moins vite. 

Certain·e·s privilégient les fruits en guise de resucrage. Certes, c’est un aliment sain, mais il est plus compliqué d’évaluer la quantité de glucides ingérés (selon le niveau de maturité notamment) et tous ne sont pas conseillés en raison de leur teneur en fibres (comme les pommes). 

Dans tous les cas, ce n’est pas parce que l’on est en hypoglycémie, qu’il faut se resucrer avec un aliment que l’on n’aime pas ! Testez les différentes possibilités, variez les plaisirs et adoptez ce qui convient le mieux à vos papilles. L’hypoglycémie sera moins dure à supporter 😉 !

Goûter, collation, petite faim… Et les encas dans tout ça ? 

Pour ceux·celles qui pratiquent l’insulinothérapie fonctionnelle, vous pouvez manger ce que vous voulez pour un goûter ou une collation, tant que vous adaptez votre dose d’insuline. En quantité raisonnable bien-sûr

Si vous aimez les fruits, voici un mémo :

Fruits sucrés Quantité de glucides pour 100 g
Dattes fraîches Environ 27 g 
Raisin, cerises et bananes Entre 15 et 20 g 
Prunes et poires Entre 10 et 15 g 
Pommes Environ 12 g
Agrumes et fruits rouges Entre 7 et 10 g
Fruits secs Environ 58 g

Si vous avez envie de biscuits ou gâteaux et que vous les faites vous-même, vous pouvez utiliser de la stévia, du muscovado ou du rapadura, pour des saveurs différentes et plus naturelles que celles du sucre blanc raffiné ! 

Si vous buvez du soda, n’hésitez pas à consommer les « zéros » à base de stévia. Ils auront moins d’impact sur votre glycémie et/ou votre bolus d’insuline.

Pensez aussi aux encas salés : un morceau de fromage ou une tranche de jambon auront un impact minime sur votre glycémie. Attention en revanche aux biscuits apéritifs qui contiennent du gluten, pensez à adapter votre insuline !

Bref, hypo ou petite faim, les alternatives sont nombreuses pour gérer votre diabète en toute sérénité et en vous faisant plaisir ! 

Sur le même thème

Nous vous recommandons