Comment parler (ou pas) de son diabète à un premier rendez-vous amoureux ?

Date
Partager

Bonjour à tou·te·s et bienvenue dans ma chronique 🙂 Je suis Stéphanie, j’ai 42 ans et je suis infirmière. Je vis avec un diabète de type 1 depuis 27 ans, et je suis également maman d’un enfant vivant avec did depuis 2017. 

Lorsque l’on a un diabète, l’approche d’un premier rendez-vous amoureux a souvent tendance à nous torturer l’esprit avec des dizaines de questions : “Est-ce que je dois parler de mon diabète à la première rencontre ?”, “Comment va-t-il·elle réagir ?”, “Est-ce qu’il·elle va prendre ses jambes à son cou et s’enfuir ?”, “Va-t-il·elle accepter de me revoir ?”… Ces interrogations, je les ai eu moi aussi. Selon moi, il existe au moins trois cas de figure, voici quelques conseils pour réussir votre premier “date” ! 

Situation 1 : vous êtes direct·e !

Vous choisissez de commencer les présentations et de mettre “les pieds dans le plat” : « Bonjour je m’appelle Lucie, j’ai 20 ans, je suis étudiante en école de commerce, je fais de la danse, j’aime beaucoup rire et je suis DIABÉTIQUE !” Voilà c’est dit ! (ouf).

Ça peut marcher si votre rencontre se fait lors d’un entretien d’embauche ou lors d’une réunion anonyme de personnes vivant avec un diabète de type 1 😂. Blague à part, on n’en est pas là ! Le diabète n’est qu’une partie de vous, il ne définit en aucun cas votre personnalité, votre originalité ou vos traits de caractère.

Si j’avais UN conseil à vous donner, ce serait de prendre votre temps.  La relation de couple, que l’on vive ou pas avec un diabète, nécessite d’apprendre à se connaître, de se faire confiance. Ainsi au moment de l’annonce, vous aurez plus de chance d’être considéré.e par votre partenaire pour ce que vous êtes plutôt que comme une personne “malade”.

Situation 2 : vous craignez de lui faire peur, de le·la faire fuir

Vous aimeriez le·la revoir mais vous craignez qu’il·elle refuse à cause de votre diabète ? Vous l’aimez et ne voulez pas qu’il·elle vous quitte ? Pensera-t-il·elle que vous êtes très malade et que vous serez un fardeau pour le reste de sa vie ? 

Toute ces craintes sont infondées et, au fond de vous, vous en êtes conscient·e·s. Fort heureusement, le diabète n’est plus une maladie invalidante. Vous en êtes la preuve ! 

Faites simple, votre annonce doit être rassurante et délicate. Vous lui livrez quelque chose de très personnel. Son rôle et sa place seront, comme dans votre couple, d’être à côté de vous. Pas autrement. 

Situation 3 : il·elle ne connaît pas ou peu le diabète

Même si pour vous le diabète de type 1 n’a plus de secrets, il faudra forcément repasser par les « basiques ».

Ne vous inquiétez pas, si vous êtes en confiance tout se passera bien. Il vous suffira de réviser les classiques et de vous montrer pédagogue autant que possible. Vous lui expliquerez que : 

  • le diabète est une affection chronique qui empêche de réguler le taux de sucre dans le sang. 
  • le diabète nécessite un traitement et une surveillance quotidienne. Pour ceux·celles qui vivent avec un diabète de type 1, ce sera l’occasion de lui expliquer comment fonctionne tout votre matériel (lecteur de glycémie, capteur de glucose en continu, pompe à insuline…) et de lui montrer que vous êtes à la pointe de la technologie !
  • ce qu’est une hypo et une hyperglycémie
  • le diabète n’est pas contagieux.
  • vous pouvez manger au restaurant, voyager, faire la fête, du sport… (et plein d’autres choses).
  • quel peut être son rôle en cas de nécessité. Votre compagn·on·e s’inquiètera forcément pour vous…

Un dernier conseil : ne le·la laissez pas choisir votre premier restaurant ! Pour l’anecdote, lors de notre premier rendez-vous, mon amoureux m’avait invité dans un restaurant où tous les plats étaient à base de bonbons, c’était peut-être un signe… Cependant, la soirée s’est merveilleusement bien passée et l’annonce ne s’est pas faite ce jour-là.

J’ai attendu LE bon moment. Quand il m’a demandé pourquoi je portais mon téléphone à la taille, j’ai dû lui expliquer que c’était ma pompe (à insuline, je ne parlais pas de ma chaussure). 

L’humour fonctionne aussi très bien pour annoncer son diabète. 

Bon courage à tou·te·s, faites vous confiance et tout va bien se dérouler ! 

Nous vous recommandons